Radical Cinema n'est pas une définition, mais peut-être un itinéraire, ponctué de mots, d'images et de gestes. Ici un film, un poème, là un texte, une alerte. Pour rapprocher les bons mots des bonnes personnes, être curieux et euphoriques devant ce qui commence, attentifs à ce qui tient, vigilants face à ce qui se ferme. Une mystérieuse transformation s'opère clandestinement, ici nous voulons tenter d'observer ses mouvements.

Abstention: lettre à mes amis.

C'est une lettre à mes amis.
Alors je commence comme ça ;
Mes chers amis,
C'est une lettre post-élections, inspirée par ce que je vois comme messages d'incompréhension, de peur, ou de désarroi à l'annonce des résultats. Je vois aussi que dans une partie de ces messages on se plait beaucoup à culpabiliser les abstentionnistes. C'est un peu simple, expéditif et pas très auto-critique. C'est d'ailleurs amusant d'observer que c'est le même recours à la solution simpliste de désigner un bouc émissaire qui a lieu chez le Front National qui accable les immigrés ou chez les votants qui accablent les abstentionnistes.
Oh et puis ces messages je dois dire, ça me met mal à l'aise, parce que les «abstentionnistes»...

 

Photo haut de page : Laurette Lalande, dans le film FORTUNE.
Joseph Paris - Licence Art-Libre